Chanson du jour #7 : Jump-Van Halen

Oh can’t you see what I mean ? Might as well Jump !

1984

Qu’est-ce que Van Halen en 1984 ? Chuck Klosterman a dit, je cite (très approximativement) : » des claviers, des hurlements et le solo de guitare pour éviter aux fans irréductibles de se pendre ».

Cette chanson est le principal single de 1984, leur sixième et avant dernier album avec David Lee Roth, le meilleur hurleur-karateka au monde (mais le septième devrait être exclu des annales, c’est de la merde). Voici un long article de Chuck Klosterman qui montre bien le problème, les pires chansons sont celles de Balance, de Van Halen III et de A Different Kind Of Truth.

« Jump » est quant à lui un joyeux hymne au suicide (du moins c’était l’idée de base, pendant l’écriture, ça s’est écarté de l’idée de départ). Il débute avec des claviers jouant un oscinato aujourd’hui légendaire. David Lee Roth chante particulièrement bien le couplet, la chanson est entraînante alors que le refrain n’a même pas commencé. Parlons-en tiens ! Le refrain est extraordinairement efficace. Cette chanson est la plus grande chanson de Van Halen (mais pas la meilleure, nuance), ce « Might as well Jump » est juste épique, et plait à tout le monde. On a deux solos qui se suivent ici, un solo de guitare lapidaire, et un solo de claviers qui confirme la théorie qui dit que EVH (Eddie Van Halen) aurait pu jouer du triangle et être quand même un virtuose mondialement reconnu. Cette chanson est définitivement un hymne mondialement connu mêlant qualité, mélodies et des sauts, beaucoup de sauts !


Bonne Journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s