Critique de discographie : Mötley Crüe (nouvelle formule)

Récemment, je me suis rendu compte que les rubriques « Groupes » et « Critiques de discographie » se ressemblaient un peu trop, donc désormais, elles seront présentées différemment…

Sinon, c’est parti pour parler du groupe le plus rock au monde : Mötley Crüe !!!

I.Too Fast For Love

Too Fast For Love


Ce premier album est leur meilleur effort, ou au moins l’un de leurs meilleurs albums, surtout grâce à ce pompage de Sticky Fingers des Stones. C’est juste du Hard Rock sans artifices avec une production de merde qui ne fait que sublimer l’ensemble. Les meilleures chanson sont sûrement « Live Wire » et son riff d’anthologie, la semi-ballade « On With The Show », le tout premier single de Mötley Crüe « Toast Of The Town », le titre éponyme « Too Fast For Love » et son refrain accrocheur doublé d’un riff inoubliable, « Public Ennemy #1 » et quelques autres comme « Come On And Dance », « Take Me To The Top » et « Piece Of Your Action ». J’aime beaucoup les chansons de cet album et même si la voix de Vince Neil sonne vraiment bizarre, ça a son petit charme. Ai-je mentionné la batterie d’orang-outan de Tommy Lee (ce sont les mots de Chuck KLOSTERMAN, le spécialiste #1 de Mötley Crüe)? Cette énergie dans son jeu est vraiment un must du Glam Metal.

II.Shout At The Devil

Shout At The Devil


Shout Shout Shout Shout at the devil !!
Ces quelques mots résument parfaitement cet album, enregistré avec de la cocaïne, de la budweiser, l’aide de satan et des fêtes à volonté. Globalement cet album est parfait, de la chanson titre excellente à « Looks That Kill » et son refrain génial en passant par « Ten Seconds To Love », « Too Young To Fall In Love » et son clip génial, croisement entre Karate kid et hard Rock, l’art de la provocation avec « Bastard », la reprise super des Beatles « Helter Skelter » et « Knock ’em Dead, Kid », j’aime beaucoup aussi la ballade « Danger ». Cet album est extrêmement cool et offre beaucoup à entendre. Le groupe, si gentil, à quand même prévenu, cet album contient peut-être des messages à l’envers !!

Leur meilleur clip pré-MTV era

III.Theatre Of Pain

Theatre Of Pain


Cet album est un cas étrange. Il contient trop de merdes pour avoir pu être une réussite mais est surprenamment devenu une réussite. Cet album est le pire de Mötley Crüe pendant sa période dorée mais contient deux chansons exceptionnelles qui ont permit au groupe de garder son succès : la tendre ballade au piano « Home Sweet Home » et la reprise incroyablement cool « Smokin’ In The Boys Room ». Mais attention, ce serait cruel de dire que ce sont les seules bonnes chansons, il y a le lourd « Louder Than Hell », « Keep Your Eye On The Money », « Tonight (We Need A Lover) » et « Raise Your Hands To Rock » qui valent le détour. Pour le reste, sautez-les, elles sont nettement moins bonnes (surtout « City Boy Blues », le mièvre morceau d’ouverture).

IV.Girls Girls Girls

Girls Girls Girls


Cet album est mésestimé et rangé dans la même case que Theater Of Pain alors que même son pire titre n’est pas si mauvais. Dans les hits, on a la chanson titre qui est géniale, la ballade terrifiante de rigueur « You’re All I Need » qui est formidable et « Wild Side », qui est graveleux et excellent. Les autres chansons qui se démarquent sont « Sumthin’ For Nuthin' » et son tempo parfait ainsi que son riff délicieux, « All In The Name Of… », « Bad Boy Boogie » et « Five Years Dead ». Je vais parler aussi des deux chansons détestées. Tout d’abord « Nona », court morceau (1:20) en hommage à la grand mère de Sixx qui est doux et je l’aime bien. La reprise de « Jailhouse Rock » est juste moyenne (après j’ai jamais écouté l’original) mais quand même pas à jeter. Globalement cet album est plus sombre mais c’est un très bon album.

V.Dr.Feelgood

Dr.Feelgood


Finalement, après deux albums plus ou moins gâchés à cause de la dope et de l’alcool, Mötley Crüe a décidé de se reprendre et d’aller faire une cure de désintoxication et ont accouché leur plus grand succès commercial à ce jour (soit, comme il y a une crise du disque, leur plus grand succès tout court). Cet album est juste parfait (même si c’est le troisième meilleur). Les titres excellents sont « Dr.Feelgood », « Kickstart My Heart » qui est inspiré d’une overdose de Sixx, la ballade déchirante « Without You », le morceau mélodique « Don’t Go Away Mad (Just Go Away) » qui est mon favori avec la chanson éponyme, « Same Ol’ Situation » et « Rattlesnake Shake ». Le Crüe a définitivement réalisé un album incroyable, et l’on se demande que ce serait-il passé s’ils étaient sobre dès le débuts (quoiqu’ils seraient nettement moins drôles s’ils buvaient des jus de fruits aux soirées et ils auraient fini par faire de la merde).

VI.Mötley Crüe

Mötley Crüe


Attention, je vais cracher ma haine envers tout le monde et en particulier John Corabi (désolé mec).
Donc, après avoir viré Vince Neil, le seul et unique chanteur de Mötley Crüe et enrôlé John Corabi, qui aurait sonné super dans un groupe de death metal ou de grunge mal léché. Le groupe a décidé de faire un album dans l’ère du temps en 1993. Comme vous le savez, après novembre 1991, les groupes de glam n’avaient que deux choix : rester fidèles à leur genre et tomber dans l’oubli ou alors tenter autre chose et tomber dans l’oubli.
Bref, le groupe aurait du se renommer « Ruined Childhood », « Horrible Lives » ou un truc dans le genre. Toutes les chansons sont dans un registre Heavy Metal alternatif lent et grave, avec des paroles qui vous glacent le sang (comme « Uncle Jack » l’histoire d’un pédophile qui kidnappe et torture des enfants). En soi c’est un très bon album, mais je ne veut plus jamais l’entendre, surtout venant des auteurs de « Shout At The Devil ». Sinon la meilleure chanson est « Misunderstood » parce que c’est la seule plus ou moins Crüe. Dernier point, l’album est beaucoup trop long.

VII.Generation Swine

Generation Swine


Septième album du groupe, avec à nouveau la formation originale, Generation Swine souffre de deux problèmes. Tout d’abord, le groupe essaye à nouveau de ressembler à ce qu’ils ne sont pas, cette fois se tournant sur un style alternatif décousu. Deuxième point, les compos semblent avoir été composées pour que l’auditeur s’ennuie le plus possible. J’ai beau ne pas aimer cet album, il a trois atouts par rapport au précédent. 1: Vince Neil est de retour. Dites ce que vous voulez, Mötley Crüe ne brille que lorsque tous ses membres sont présents (même Theater Of Pain présente au moins une chanson incroyable). 2: « Afraid », cette chanson est juste incroyable, elle me rappelle vraiment la qualité de composition du groupe. J’adore le refrain, les couplets, les paroles. C’est définitivement une chanson à ranger entre « Too Young To Fall In Love » et « She Goes Down ». 3: « Shout At The Devil ’97 ». C’est la seconde chanson de l’album à me plaire vraiment, ce remix n’est certes pas aussi bon que l’original, mais il est très bien effectué. Le reste des bonnes chansons se compte sur les doigts de la main, « Glitter » et « Beauty » sont pas mal mais le reste est assez mauvais (et même « Beauty », son style est assez exaspérant). Et ne parlons pas de « Brandon », chanté par Tommy Lee (à propos de son fils, qui a eu plus de chance que la fille de Vince Neil en ne chopant pas de cancer, épisode vraiment touchant et triste de la vie de Vince Neil, relaté avec brio dans The Dirt), c’est la définition de « chanson à chier qu’il faut aimer parce qu’il y a une intention touchante derrière ».

VIII.New Tatoo

New Tatoo


On est parti sur cet album, où cette fois le groupe décide de faire quelque chose de moins « Dans l’ère du temps » et de se concentrer sur le Glam Metal qu’ils font si bien…
Problème, Tommy Lee en a eu ras-le-bol et a décidé de faire un groupe de Rap Metal pour affronter Kid Rock et conquérir Pamela Anderson face à son rival (d’ailleurs, Kid Rock déteste tant Radiohead parce que c’est le groupe préféré de Pam et Tommy, qui font à nouveau l’actualité avec la série sur Disney+). Ce manque se ressent vraiment trop dans cet album, le nouveau batteur n’est pas à la hauteur et son style est particulièrement dénué de personnalité. Pour les chansons, la plupart ne valent pas un bon Dr.Feelgood mais une poignée est plaisante, le Crüe reprend de la consistance. Ces compositions sont la semi-ballade « New Tatoo », « Hell On High Heels », « Treat Me Like The Dog I Am », « Porno Star » et le morceau mélodique plaisant « 1st Band On The Moon » (il manque un mot dans le premier couplet, Vince chante « I want a place that wants arena rock, along with the girls who wanna suck my », je pense que vous avez compris qu’est-ce qui rime avec « rock »).

IX.Saints Of Los Angeles (SOLA)

Saints Of Los Angeles


Pratiquement composé par les membres de feu Sixx A.M. (Nikki Sixx, DJ Ashba et James Michael, en vérifiant si c’était lui, j’ai appris qu’il partage le nom de l’acteur du plus grand trou du c*l que la terre aie porté, Gunther dans Friends), cet album est le grand retour de Mötley Crüe et malheureusement, le dernier album à ce jour et probablement pour toujours. Cet album a été enregistré avec la formation originale et réussit à faire oublier toute la déception depuis que Vince Neil fût viré jusqu’à New Tatoo. Cet album a son lot de bonnes chansons, mais contient une chanson vraiment exceptionnelle : « Saints Of Los Angeles ». Ce titre ce démarque vraiment car c’est une chanson géniale. Tout, de l’intro aux refrains en passant par les couplets est super bon. C’est probablement l’une de mes trois chansons préférés de Mötley Crüe (ne me demandez pas quelles sont les autres). Les autres chansons qui valent vraiment la peine d’être écoutées sont « Face Down The Dirt », « Mutherfucker Of The Year », « The Animal In Me », « Just Another Psycho », « Chicks = Trouble » (on devine qu’il ne parle pas des poussins dans les poulaillers), « This Ain’t No Love Song » et « White Trash Circus ». Le reste est largement assez bon, même si j’ai déjà cité la majorité des titres de cet album.

Verdict, c’est une discographie plutôt solide avec seulement deux faux-pas et demi (sur neuf albums). Certains de ces albums sont carrément des chefs-d’œuvres et ça contre les albums des années 90 sur la balance sans problème (c’est eux les faux-pas, si vous n’aviez pas remarqué).

Mon classement serait :
-#9 Mötley Crüe
-#8 Generation Swine (les suivants valent tous la peine)
-#7 Theatre Of Pain
-#6 New Tatoo
-#5 Girls Girls Girls
-#4 Saints Of Los Angeles
-#3 Dr.Feelgood
-#2 Shout At The Devil
-#1 Too fast For Love

Bonne journée !!

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s