Critique : Forever Wild – Crazy Lixx (2019)

2019, Crazy Lixx est de retour avec un second album avec son nouveau line-up, le plus brillant jusqu’ici. L’album précédent, Ruff Justice avait été une franche réussite et je ne peux pas attendre pour ce Forever Wild (j’étais persuadé que cet album se nommait Generation Wild mais il semblerait que je confondis Forever Wild avec le Generation Wild de Crashdïet).
Loud Minority
New Religion
Riot Avenue
Crazy Lixx
Ruff Justice
Forever Wild
– Street Lethal

Forever Wild

He he, la formation gagnante ainsi que la signature chez Frontiers ont vraiment changé quelque chose (bien que le line-up actuel s’est formé après la sortie de l’album éponyme chez Frontiers). On le sent avec l’énorme « Wicked », un super morceau d’ouverture avec une batterie efficace, une guitare rythmique excellente, une guitare solo géniale, une basse formidable, mais surtout, une prestation vocale de Danny Rexon excellente, avec des couplets, et des refrains accrocheurs comme jamais. Cette chanson fait jeu égal avec « XIII », sans blague. Le riff de « Break Out » nous indique aussi que l’on va passer un excellent moment en compagnie de Danny, Jens, Chrisse, l’autre Jens et Joél. « Break Out » est un super morceau addictif avec un jeu de guitare vif et dynamique. L’ensemble des refrains, des ponts et des couplets est super génial et je passe un bon moment. Indice, c’est meilleur avec le volume à fond ! « Silent Thunder » commence avec un ensemble de notes aiguës et rapides, on sent que c’est un morceau énergique et accrocheur, avec un refrain vraiment addictif. On est à la troisième chanson et je prévois déjà de faire une cure de désintoxication au cas ou je devienne un légume incapable de faire autre chose. En plus le jeu de guitares/basse/batterie est vraiment un must dans cet album. Super solo.

« (She’s Wearing) Yesterday’s Face » commence avec le riff préféré de Danny Rexon dans l’album, et il se trouve que ce morceau (premier non-single) est vraiment bon et le solo est excellent. Ce morceau rock donne la pêche et n’a rien à envier aux trois singles susmentionnés (les trois seuls singles). On passe à un mid-tempo proche d’une semi-ballade avec une batterie lourde, « Eagle ». Ça commence avec un cri d’aigle et il faut croire que Crazy Lixx adore les US, on en reparlera au prochain album. Le refrain est accrocheur et la batterie est le meilleur élément hors chant. J’adore ! Le jeu de guitare sur les couplets est aussi à remarquer. Le solo est sympathique. Back in business avec « Terminal Velocity », qui commence à la « Lay Your Hands On Me » de BJ et avec un guitar licking qui suit la mélodie du refrain. Ce morceau est l’un des plus énervés de l’album et c’est un vrai régal pour les oreilles. C’est définitivement impossible de ne pas adorer Crazy Lixx après avoir écouté ces six premières chansons. Le solo déchire tout.

« It’s You » commence avec un riff et une batterie enjoués qui présage un bon morceau de hard mélodique, et je ne me trompe pas du tout ! On a encore une piste excellente qui déchire tout. Le refrain se situe facile dans le top 10 de Crazy Lixx (et la concurrence est rude !). Le jeu de guitare aussi est impressionnant et colle tout à fait à l’ambiance de la chanson. Franchement, ça aurait mérité de sortir en clip et en single. J’adore le solo de guitare. On passe à une tendre ballade « Love Don’t Live Here Anymore » qui, sans blague, est la meilleure du Lixx jusqu’ici (eh oui, Street Lethal en contient une meilleure). J’aime tout, et même si l’ambiance est toujours la même avec Crazy Lixx, je ne peux qu’apprécier leur talent en souriant. Après une ballade douce-amère, rien de mieux que le riff le plus dynamique de l’album avec « Weekend Lover ». Cette piste déchire tout et ne laisse entrevoir aucune faiblesse. Le refrain est du Crazy Lixx classique accrocheur comme tout cet album. La batterie martèle bien le rythme et la rythmique brille bien. On clôture l’album avec la chanson titre : « Never Die (Forever Wild) ». C’est l’un des meilleurs morceaux de l’album, même si, étant donné la qualité moyenne des compositions, ce commentaire est plutôt inutile. Ce titre commence avec un riff lent, puis le même plus vite avec de la batterie. Les couplets sont entraînants et le rythme binaire donne envie de headbanger, d’autant plus que le refrain est excellent. C’est une super façon de clore l’album et en plus le solo est excellent.


Bilan : Si le dernier album a obtenu la note maximale, celui-ci devrait obtenir le double de points. Comme ce n’est pas possible, je lui donne que 10/10, à contrecœur car un petit 20/10 aurait mieux fonctionné. Toutes les pistes étaient exceptionnelles et la seule critique négative que je peux donner est que pour un album de 10 titres, 50 minutes, c’est un peu long, mais la qualité des compositions ne le rend pas du tout ennuyant. Crazy Lixx progresse sur chaque album et depuis qu’ils ont perdu un de leurs compositeurs (Andy Zata, guitariste, parti fin 2015, avec l’autre guitariste), j’ai le sentiment qu’ils sont devenus meilleurs. Leur line-up actuel me semble solide et unifié pour nous offrir le meilleur album possible.

Bonne Journée !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s