Critique de discographie : Def Leppard

Tout le monde aime Def Leppard, mais j’ai toujours pensé que c’était le groupe le plus mal-aimé de la planète. Tout le monde semble s’accorder à dire que la groupe est superficiel, inintéressant. Leur discographie est définitivement mésestimée et l’on semble oublier la qualité des membres du groupe. Peut-être que personne ne pardonne Hysteria pour avoir voulu toucher un public très différent, peut-être que tout le monde blâme Slang et Adrenalize pour avoir été le chant du cygne de la période dorée mais dans mon cœur, Def Leppard est l’un des meilleurs groupes au monde, avec des capacités de songwriting absolument démentielles (il n’y a qu’à compter les gimmicks d’Hysteria, vous obtiendrez le chiffre qui s’approche le plus de l’infini) et c’est une formation qui ne s’est jamais reposée sur ses lauriers et a toujours renouvelé son son, au risque de perdre des fans. Pour mon retour aux affaires, je me devais de sortir ce post.

Def Leppard

I. On Through The Night (1980)

Premier album mythique. Cet effort s’inscrit dans la lignée des albums NWOBHM. Le son brut, la production minimaliste, les guitares musclées. Il y a même un côté metal progressif sur certains morceaux, lors des parties non-chantées, on retrouve un duo de guitaristes (feu Steve Clark et Pete Willis) très compétents et inventifs en nous offrant des performances dignes de Maiden (rien n’explique pourquoi j’ai pensé à Maiden, mais mettons ça sur le dos de mon esprit troublé par la grandeur de Def Leppard). Cet album regorge de bons morceaux comme « Rock Brigade », « Hello America », . Bref on a ici un solide album qui s’inscrit dans la vague NWOBHM (comme susmentionné), c’est aussi le plus metal du lot (logique).

II. High And Dry (1981)

Le préféré de la plupart des gens, incontestablement l’un des meilleurs du groupe. Ici, le groupe change pas mal de son par rapport au premier effort. On a ici un bon hard-rock sans artifices, qui brille par un travail de guitare impressionnant, des compositions excellentes ainsi que par une production parfaite. Cet album regorge de classiques comme « Saturday Night (High And Dry) », « Let It Go », « Switch 625 » et surtout la première power ballad de Def Leppard, la non moins connue « Bringin’ On The Heartbreak » (dont il existe une reprise à chier par Mariah Carey, mais tout ce qu’elle touche devient merdique). Cet album est indubitablement une réussite, même si j’aime bien plus Def Leppard quand ils font quelque chose de semblable à la trilogie Pyromania, Hysteria, Adrenalize.

III. Pyromania (1983)

Après avoir eu un début de succès aux US avec « Bringin’ On The Heartbreak », Def Leppard a eu envie de plus et a réalisé Pyromania (produit par John Mutt Lange, le producteur-Midas spécialisé en sons radiophoniques), énorme carton certifié diamant aux USA. Des morceaux blockbuster explosant les charts comme « Photograph », « Foolin », « Rock Of Ages » et « Rock Rock (Till You Drop) » rivalisaient avec des deep cuts d’une rare qualité comme « Stagefright », « Too Late For Love » ou encore « Die Hard The Hunter ». L’un de leurs meilleurs albums tout simplement. Et parlons aussi de cette pochette magnifique, bel et bien réalisée avant le 11 septembre.

IV. Hysteria (1987)

Après quelques péripéties toutes bêtes (comme la perte du bras du batteur Rick Allen dans un accident de voiture, il gardera son poste et jouera dans tous les albums et dans tous les concerts), Def Leppard sortit l’attendu quatrième album. Sa production a couté si cher qu’il fallait vendre au moins 4 millions d’exemplaire pour couvrir les frais. Avec un mauvais choix des premiers singles (« Women », « Animal »), l’album semblait bien partit pour être un flop, mais la sortie de « Pour Some Sugar On Me » (quatrième single) a fait décoller l’album et remonter tous les autres singles. Les sept monstrueux singles ont tous réussi dans les graphiques et ce monstre commercial s’est vendu à 30 millions d’exemplaires dans le monde (certifié diamant aux US, 10 millions de copies vendues). Les singles « Armaggedon It », « Women », « Rocket », « Animal », « Hysteria », « Pour Some Sugar On Me » et « Love Bites » étaient excellents, mais les deep cuts l’étaient aussi (comme « Excitable », « Run Riot », « Don’t Shoot Shotgun ») et auraient donné un hit à n’importe quel autre groupe.

Le problème de cet effort est la production, qui a assez mal vieillie. Le groupe a fait un album de rock en visant un public non-rock, et l’on obtient un album avec une production incroyablement superflue et pop (sur « Armageddon It », les accords de guitare furent enregistrés note par note). Le groupe voulait faire Thriller V2, et ça donne un album que j’aurais détesté si je vivais en 1988, tous ces gens « cool » qui l’écoutent m’auraient rendu fou. Cet album reste néanmoins un des mes favoris sinon mon préféré. Dernier point, je n’aime pas le jeu de batterie de Rick Allen, moyen (et je le pensais déjà quand il avait encore son bras).

les jeans de Joe Eliot sont ancrés dans ma rétine à jamais

V. Adrenalize (1992)

Steve Clark, guitariste, est mort d’un cocktail de médicaments et d’alcool. Le groupe décide de continuer et cet album est plus ou moins un hommage au guitariste. Beaucoup le trouvent assez nul, mais j’aime beaucoup cet album. Je trouve la production supérieure à celle d’Hysteria et beaucoup de compositions égalent aussi celles d’Hysteria. On a des hymnes de stade comme « Let’s Get Rocked », « Make Love Like A Man »; on a une ballade excellente, « Have You Ever Needed Someone So Bad »; des tubes pop-metal comme « Stand Up (Kick Love Into Motion) », « Heaven Is » et « Tonight ». Côté lourdeur, on a l’excellent « Personnal Property » (avec des paroles Steel Panther), « I Wanna Touch U » et « Tear It Down ». Bref, un vrai régal, plus court qu’Hysteria (je trouve que la longueur des albums est un problème récurrent chez Def Leppard). Bref, je suis fan. J’adore cet album et je n’ai rien à rajouter si ce n’est que ce n’est pas le meilleur album (mais pas loin).

VI. Retro-Active (1993)

Certes, c’est une compilation de faces B, mais elle vaut bien plus que certains albums de Def Leppard. On a tout d’abord trois versions de deux des meilleures ballades du léopard, « Two Steps Behind » (version normale, version électrique et version « cordes ») et « I’d Miss You In A Heartbeat » (même chose). Mais attention, cela ne s’arrête pas là, « Action » (reprise des Sweet) est incroyable et « I Wanna Be Your Hero » est brillant. Le reste des morceaux sont au minimum bons et vont jusqu’à très bon (comme « Tear It Down »). Parlons aussi de la pochette trompe-l’œil qui est magnifique ! J’aime beaucoup cet artwork.

VII. Slang (1996)

J’ai beaucoup de choses à dire. Voyant, comme beaucoup de groupes chevelus, que le vent a tourné et que faire du « classic rock » est devenu suicidaire, beaucoup de groupes expérimentent. Def Leppard s’est lancé sur un album très alternatif et sombre : « Slang ». Les morceaux sont très dépaysants, vous ne vous y retrouverez pas si vous vous attendiez à une musique plus « Hysteria ». Cet album compte des solides défenseurs, car en effet, c’est un solide effort (comme notre cher ami 2 Loud 2 Old Music). Mais il y a beaucoup de personnes qui ne l’aiment pas vraiment (normal, ça pourrait passer pour du Bush) de fait que Def Leppard a renié sa personnalité (et ça va impacter les deux albums suivants). Je ne doute pas de la sincérité de l’album, mais c’est juste pas ma tasse de thé.

On a malgré tout des moment brillants comme « Slang », « A Pearl Of Euphoria », « Work It Out » et « All I Want Is Everything » mais ça ne suffit pas à m’y faire revenir souvent. Mais mettons les choses au clair, c’est un solide album, c’est juste qu’il ne me convient pas.

VIII. Euphoria (1999)

Def Leppard est de retour avec ce nouvel album. Le son plus 80s est présent, mélangé à un poil de pop dégueulasse. Je déteste cet album. Il n’est juste pas du tout inspiré. C’est du réchauffé pur et dur. Les meilleurs morceaux sont « Demolition Man » et « Promises », même si « Paper Sun » a aussi droit à une mention (bien que je ne sois jamais entré dedans).

IX. X (2002)

À ce stade, il n’y a plus rien à attendre du léopard flamboyant, X entre encore plus dans le territoire de la pop nulle, et ce n’est pas une réussite (du moins pour les fans de Glam). On a quelques bonnes chansons, j’adore « You’re So Beautiful », « Torn To Shred » et « Long Long Way To Go » (et encore, les cœurs du refrain sont dégueulasses), mais le reste est très dispensable. Ne prenez pas la peine d’y plonger en profondeur, c’est l’un des pires albums du groupe.

X. Yeah! (2006)

Au lieu de revenir avec un album d’originaux solide. Def Leppard s’est attaqué à la production d’un album de reprises, pourquoi pas ? J’aime les albums de reprises. On a même des reprises brillantes comme « Hell Raiser » (Sweet), « The Golden Age Of Rock And Roll » (Mott The Hoople), « 20th Century Boy » (T.Rex) ou encore « Hangin’ On The Telephone » (The Nerves/Blondie), mais aussi « No Matter What » (Badfinger) et « Rock On » (David Essex). Mais il dure trop longtemps pour être vraiment bon et certaines reprises sont chiantes parce qu’elles ne diffèrent pas de l’original et/ou parce qu’elles sont juste chiantes et pas adaptées au léopard, comme « 10538 Overture » (Electric Light Orchestra). S’il était plus court et avait quelques reprises en moins (en fait, les meilleures reprises sont celles de Glam Rock et de Hard), l’album n’aurait été que meilleur.

XI. Songs From The Sparkle Lounge (2008)

Il se trouve qu’à ce stade, Def Leppard n’a plus rien à perdre et décide de faire une collaboration avec un chanteur de country ( sur le morceau « Nine Lives »). Cela est tout ce qu’il faut dire. C’est au moins un album qui n’est pas mauvais, quelques morceaux valent la peine (« Bad Actress », « Only The Good Die Young ») et la plupart ne déplaisent pas. C’est juste un peu moyen…

regardez puis moquez vous de la country moderne

XII. Def Leppard (2015)

La preuve ultime qu’il ne faut jamais laisser tomber un groupe que l’on aime. Certes, après un album juste moyen (qui succédait à trois albums originaux moyens ou mauvais (Slang, Euphoria et X), on serait tenté de croire que le léopard a perdu ses crocs. Mais il n’en est rien avec leur excellent album éponyme. Bien que tous les singles – le classe « Man Enough », le tubesque « Let’s Go », la ballade « We Belong », « Dangerous » – soient concentrés sur la première moitié, la qualité de l’album ne baisse pas, au contraire ! Je préfère même la deuxième moitié. Il y a de super morceaux comme « Broke ‘N’ Brokenhearted », « Forever Young », « Blind Faith » et « Energized ». Cet album est solide et sonne bien plus retro 80s que ce que le faisait Sparkle Lounge. Un favori qui s’inscrit dans la lignée des meilleurs groupes modernes comme Crazy Lixx.

XIII. Diamond Star Halos (2022)

Avec la sortie définitive(?) de la pandémie, beaucoup d’albums spectaculaires sont sortis. Je ne saurais dire si c’est car il est enfin réaliste (lire : rentable) de partir en tournée d’appui, si les groupes purent enfin aller en studio en 2021 ou s’ils ont eu plus de temps pour composer des bons morceaux. Ce qui compte, c’est que Def Leppard est de retour avec un album spectaculaire. Les singles « Kick », « Take What You Want » et « Fire It Up » sont de vraies bombes sous influence 70s. Mais plein de bonnes choses sont présentes également. Je compte citer « Goodbye For Good This Time » et ses orchestrations magnifiques ainsi que son super solo acoustique, « Liquid Dust » avec ses mélodies rétro, le magnifique power-pop « All We Need ». J’aime bien la ballade piano/claviers « Angels (Can’t Help You Now) ». Les ballades sont bonnes et divergent du modèle Def Leppard précédent. Elles sont plus travaillées avec plus de sensibilité sans tomber sur la pop horrible de X. « Lifeless » est aussi un super morceau 70s. Globalement, cet album est solide, et bien que le léopard aie perdu ses crocs, je trouve que ce mélange bâtard de rock 70s, de glam rock (T.Rex, Sweet, Bowie), de pop rock et de Def Leppard sonne vraiment bien, AOR 4ever. Cet album est doux, mais de qualité contrairement à X. Dernier point, retour au belles pochettes.

Verdict, c’est une discographie solide. Quelques albums se classent parmi les meilleurs de leur époque et la plupart de ceux des 80s ont un statut de cultissime. J’adore la plupart des albums. Je ne pense pas qu’il y en ait des moyens autres que Songs From The Sparkle Lounge. Le problème est le trio d’albums qui me répugnent au plus haut point : Slang, Euphoria et X. Soyons francs, je suis dur. Hormis les trois susmentionnés et dans une moindre mesure, Yeah et Songs From TSL, chaque album du léopard est excellent, avec toujours au moins un morceau sublime. J’adore Def leppard !
Si je devais les classer, mon classement serait :
13. X
12. Euphoria
11. Slang
10. Songs From The Sparkle Lounge
9. Yeah!
8. Diamond Star Halos
7. On Through The Night
6. Retro Active
5. Def Leppard
4. Adrenalize
3. High And Dry
2. Pyromania
1. Hysteria

À partir de Yeah !, vous êtes certains de passer un bon moment, et à partir d’On Through The Night, c’est un moment excellent que vous allez passer. Je sais que vous pensez tous qu’ On Through The Night est trop bas, que Slang est trop bas, qu’Adrenalize est trop haut, que High And Dry est le meilleur. Mais je m’en fous ! Au pire écoutez « 1979 » des Smashing Pumpkins. 😀

Remarquez aussi que chaque album a plus ou moins son propre style :
– On Through The Night -> NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal)
– High And Dry -> Hard Rock
– Pyromania -> Arena Rock, Hard Rock
– Hysteria -> Pop Metal, Glam Metal
– Adrenalize -> Glam Metal, Pop Metal (beaucoup de différences)
– Retro Active -> Ballads ‘N’ Rockers
– Slang -> Alternative Rock, World Music
– Euphoria -> Pop Rock, Glam Metal
– X -> Pop Rock, Pop, Crap
– Yeah ! -> Glam Rock, AOR, Classic Rock
– Songs From The Sparkle Lounge -> Glam Metal, Country Rock
– Def Leppard -> Melodic Hard Rock, Glam Metal Revival
– Diamond Star Halos -> Hard Rock, AOR, Glam Rock 70s

Bonne Journée !

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s